Violence grave N°7863
AULNAY-SOUS-BOIS, le 26 mars 2022
Jean-Paul, 33 ans, tué par un policier à Aulnay-sous-Bois

Le parquet de Bobigny reproche au policier d’avoir « choisi de partir seul, à pied » pour « interpeller coûte que coûte le conducteur du fourgon volé », sans annoncer son intervention à ses collègues, puis d’avoir fait feu alors qu’« aucune menace immédiate » ne mettait en cause sa sécurité personnelle ni celle des « automobilistes et piétons » à proximité. (Médiapart)

Victime
Genre
Homme
Age
33 ans
Partic.
Conducteur
Blessures
Blessures par balle au foie, par l'arme de service
Suites
Décès
Liens

Dossier

Morts à la suite d'interventions policières 

Entre 1977 et 2022, 834 personnes sont mortes suite à l'action des forces de l'ordre (hors opérations anti-terroristes) d'après le recensement de Basta Media, dont 86 enfants ou des adolescents de moins de 18 ans. Depuis 2014, le nombre de morts par an est en forte hausse, doublant en moins de dix ans. 51 personnes sont mortes en 2021 suite à une intervention policière.

Morts suites à des interventions policières - Source Basta Media
 
Morts à la suite d'interventions policières
AULNAY-SOUS-BOIS
Contexte
Date
26 mars 2022
Ville
Aulnay-sous-bois
Lieu
Heure
Juridique
Problèmes
Violences avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner (poursuites)
Auteurs / Impliqués
Emmanuel N. , brigadier-chef à la brigade anticriminalité (BAC) d’Aulnay-sous-Bois
Poursuites
  • 30 mars 2022
    Placement en garde à vue
  • 2 avil 2022
    Mise en examen
  • avril 2022
    Suspension, avant une reprise en été 2023 dans un commissariat de Seine-et-Marne
  • Renvoi devant la cour criminelle de Seine-Saint-Denis
Signalement
ID Unique
7863
Statut
Vérifié
Doublons
Unique
Mise à jour
24 mai 2024

605
Victimes graves recensées ayant nécessité une prise en charge médicale ou préservé des séquelles, plus de 1 victime sur 10.
Victimes graves 
6 898
Victimes et faits recensés de violences et d'abus policiers recensés depuis 2018 en France.
Signalements récents 
5 646
Lieux de vie informels expulsés par les forces de l'ordre depuis 2018 en France.
27 500
Victimes estimées de violences policières pour les seules manifestations Gilets Jaunes et Retraites.