Violence N°7900
PARIS, le 30 mai 2024
Manifestations pour Rafah : coup de poing à la tête par un policier de la BRAV-M

Résumé

Le soir du 30 mai près de la gare Saint-Lazare, après un rassemblement dénonçant les bombardements à Rafah, un policier stagiaire de la BRAV-M muni de gants coqués inflige un coup-de-poing au visage d'un des manifestants. Sa tête cogne contre le mur. Un geste pouvant constituer des violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique.

Victime
Genre
Homme
Age
18 ans
Blessures
Léger bleu à la lèvre supérieure après un coup de poing au visage avec gant coqué
Hématome à l'arrière de la tête après un coup de poing au visage cognant sa tête contre le mur
Coups de poing, coups de pied

Cause

Coups de poing, coups de pied 
Coups de poing, coups de pied
26
victimes graves
recensées sur le site depuis mars 2019.
236
victimes
recensées sur le site depuis mars 2019.
39%
frappées à la tête
parmi les victimes recensées.
La complexité et multiplicité des moyens policiers répressifs (charges, foule, gaz…) compliquent souvent l'identification par les victimes de la cause de leur blessure.

Cause

Violence disproportionnée 
Violence disproportionnée
732
faits recensées sur le site depuis mars 2019.
Juridique
Problèmes
Coup de poing avec gants coqués selon un emploi de la force ne poursuivant aucun objectif légal, pouvant constituer des violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique
« Vous êtes pas la presse, vous allez là-bas ». Entrave à l'observation.
Auteurs / Impliqués
Gardien de la paix stagiaire de la BRAV-M
Poursuites
Pas de suites connues
Signalement
ID Unique
7900
Statut
Vérifié
Doublons
Dédupliqué (2)
Source
Victime
Mise à jour
01 juin 2024

606
Victimes graves recensées ayant nécessité une prise en charge médicale ou préservé des séquelles, plus de 1 victime sur 10.
Victimes graves 
6 926
Victimes et faits recensés de violences et d'abus policiers recensés depuis 2018 en France.
Signalements récents 
5 646
Lieux de vie informels expulsés par les forces de l'ordre depuis 2018 en France.
27 500
Victimes estimées de violences policières pour les seules manifestations Gilets Jaunes et Retraites.