Violence N°7899
PARIS, le 30 mai 2024
« Ils chassaient du gibier » : le récit de passants violentés par un policier après une manifestation pro-palestine

Le soir du 30 mai, Bastien sort du travail avec ses amis après un pot de départ. Un peu plus tôt sur le parvis de la place Saint-Lazare se tenait un rassemblement dénonçant les bombardements à Rafah.

« Les policiers coursaient sur l'esplanade pourchassaient des gens, raconte Bastien. J'avais l'impression de ne pas être en France. Ils chassaient du gibier. ». Son amie, Marie, est alors bousculée par un policier. « Ils sont arrivés en courant, ils nous ont poussé directement », explique-t-elle. Elle proteste. Les images filmées par l'un de ses amis montrent le policier prend une posture intimidante, collant Marie en lui intimant de se disperser. Mais alors qu'il fait demi-tour, le policier revient à la charge et attrape la jeune femme au niveau de la nuque, la maintenant pendant plusieurs seconde avant de la relâcher.

Bastien reçoit alors plusieurs coups de matraque télescopique, lui laissant une vive douleur à l'avant-bras. Mais c'est surtout l'inactivité ds autres policiers qui le marque. « Personne de ses collègues n'intervenait, témoigne-t-il, ils se défendaient entres eux. On ne peut compter que sur nous-même quand on se fait agresser par des gens censés nous protéger. »

Cet emploi de la force sans raison identifiable ne poursuit aucun objectif légal, et peut constituer des violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique.

Victime
Blessures
Douleur et petit hématome à l'avant-bras après un coup de matraque
Matraque et tonfa

Cause

Matraque et tonfa 
Matraque et tonfa
85
victimes graves
recensées sur le site depuis mars 2019.
669
victimes
recensées sur le site depuis mars 2019.
44%
frappées à la tête
parmi les victimes recensées.
La frappe de la tête par matraque ou tonfa est normalement une pratique illégale. 33% des victimes ont nécessité une prise en charge médicale.

Cause

Irrespect, insultes et menaces 
Irrespect, insultes et menaces
538
faits recensés sur le site depuis mars 2019.
Juridique
Problèmes
Emploi de la force ne poursuivant aucun objectif légal, pouvant constituer des violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique
Intimidation physique et comportement contraire à la déontologie
Auteurs / Impliqués
Policier en MO d'une compagnie non identifiée
Poursuites
Pas de suites connues
Signalement
ID Unique
7899
Statut
Vérifié
Doublons
Unique
Mise à jour
01 juin 2024

606
Victimes graves recensées ayant nécessité une prise en charge médicale ou préservé des séquelles, plus de 1 victime sur 10.
Victimes graves 
6 926
Victimes et faits recensés de violences et d'abus policiers recensés depuis 2018 en France.
Signalements récents 
5 646
Lieux de vie informels expulsés par les forces de l'ordre depuis 2018 en France.
27 500
Victimes estimées de violences policières pour les seules manifestations Gilets Jaunes et Retraites.