Violence N°7758
PARIS, le 01 mai 2024
Moïse, 23 ans, matraqué à la tête par les policiers

« J’ai été frappé à la tête par un coup de matraque dans la manif du 1er mai à Paris. Les policiers ont chargés à peu près au niveau de Saint- Sébastien Froissart, pour scinder le cortège. Beaucoup de gens sont tombés par terre. Puisque je saignais au niveau de l’arrière gauche du crâne, j'ai été pris en charge ensuite par deux gentilles dames, puis par deux street-médics, qui m’ont appliqué sérum physiologique et compresses. Quoique vaseux, j'ai pu continuer la manifestation, mais je saignais toujours vers 19h30, ce qui m’a poussé à aller aux urgences de l’hôpital Saint-Antoine : après examen, je ne nécessitais aucun point de suture, ma plaie n’étant pas assez longue.

J’ai eu beaucoup de chance. Ayant fait beaucoup de manifs, je n’ai aucun souvenir d’offensives aussi violentes de la part des flics. Ce jour-là m’a paru particulier : comme s’ils voulaient vraiment marquer le coup avant les JO...

Aux urgences où je suis allé, la réceptionniste avait déjà accueilli plus d’une quinzaine de personnes blessés, tous revenus de la manif. Autre hôpital, même constat pour un camarade à moi, également blessé par 3 coups de matraque puis recousu.

Pour moi, les policiers ont frappé volontairement à la tête des personnes. C’était un ordre reçu. »

— Moïse*, 23 ans

Victime
Genre
Homme
Age
23 ans
Blessures
Plaie du cuir chevelu suite à un coup de matraque à la tête
Matraque et tonfa
Suites
Rendu aux urgenses par ses propres moyens, prise en charge para-médicale
Pièces
7758 Témoignage

Cause

Matraque et tonfa 
Matraque et tonfa
85
victimes graves
recensées sur le site depuis mars 2019.
664
victimes
recensées sur le site depuis mars 2019.
44%
frappées à la tête
parmi les victimes recensées.
La frappe de la tête par matraque ou tonfa est normalement une pratique illégale. 33% des victimes ont nécessité une prise en charge médicale.

Évènement

Manifestations du 1er Mai 2024 
Manifestations du 1er Mai 2024
PARIS, le 01 mai 2024
Contexte
Date
01 mai 2024
Ville
Paris
Lieu
Saint-Sébastien Froissart
Heure
15:00
Juridique
Auteurs / Impliqués
Policiers en maintien de l'ordre
Poursuites
Pas de suites connues
Signalement
ID Unique
7758
Statut
Vérifié
Doublons
Unique
Source
Mise à jour
15 mai 2024

601
Victimes graves recensées ayant nécessité une prise en charge médicale ou préservé des séquelles, plus de 1 victime sur 10.
Victimes graves 
6 891
Victimes et faits recensés de violences et d'abus policiers recensés depuis 2018 en France.
Signalements récents 
5 646
Lieux de vie informels expulsés par les forces de l'ordre depuis 2018 en France.
27 500
Victimes estimées de violences policières pour les seules manifestations Gilets Jaunes et Retraites.