Irrégularité N°6892
BRIVE, le 26 janvier 2024
Un commandant de police condamné pour violences psychologiques habituelles sur son épouse

Un commandant de police à la retraite aurait exercé pendant des années des violences psychologiques sur son épouse. Son premier fils parle de violences déjà présentes au sein du couple quand il était enfant.

« Il a eu trois bonniches dans sa vie : sa mère, sa première femme et sa seconde. » commente le second. « Dans ma carrière, j'ai fréquenté des gens qui n'étaient pas des cadors, cela a influencé ma manière de parler. Puis, à mon époque, les violences conjugales, c'était quand il y avait des coups », explique l'ancien policier au tribunal.

Le 26 janvier 2024, il est condamné par le tribunal de Rives à cinq mois de prison avec sursis.

Irrégularité #6892 du 26 janvier 2024

Cause

Irrespect, insultes et menaces 
Irrespect, insultes et menaces
374
faits recensés sur le site depuis mars 2019.

Contexte

Violences policières quotidiennes 
Violences policières quotidiennes
BRIVE
Contexte
Date
26 janvier 2024
Ville
Brive
Lieu
Heure
Juridique
Problèmes
Violences psychologiques habituelles sur son épouse (condamnation)
Auteurs / Impliqués
Poursuites
  • 26 Janvier 2024
    Condamnation pour « violences psychologiques » par le tribunal de Brive
Signalement
ID Unique
6892
Statut
Vérifié
Doublons
Unique
Mise à jour
01 février 2024

582
Victimes graves recensées ayant nécessité une prise en charge médicale ou préservé des séquelles, plus de 1 victime sur 10.
Victimes graves 
6 092
Victimes et faits recensés de violences et d'abus policiers recensés depuis 2018 en France.
Signalements récents 
5 646
Lieux de vie informels expulsés par les forces de l'ordre depuis 2018 en France.
27 500
Victimes estimées de violences policières pour les seules manifestations Gilets Jaunes et Retraites.