Violence N°6873
AMIENS, le 25 novembre 2022
« Arrête-toi ou je te défonce », deux policiers condamnés pour des violences lors d'une interpellation

Dans la nuit du 25 novembre 2022 à Amiens, des policiers interpellent un homme pour outrage. Alors que le véhicule s'arrête dans la cour de l'hôtel de police, l'homme, qui n'est pas menotté, bouscule légèrement l'un des agents et prend la fuite à pied. Un peu plus loin, il cesse la course et prononce en direction des policiers, le mot "Stop", à plusieurs reprises. La victime est frappée à plusieurs reprises à la matraque télescopique, puis mise au sol. Des blessures sont constatées à l'arcade sourcilière, les jambes, le dos. (...) L'un d'entre eux reconnait également avoir menacé verbalement l'homme, en lui disant "arrête-toi ou je te défonce"

A l'issue de sa garde à vue, elle décide de déposer plainte auprès de l'Inspection générale de la police nationale, l'IGPN. L'enquête, notamment l'exploitation des caméras-piétons des policiers, permet de démontrer que l'usage de la matraque n'était pas légitime. Les policiers sont condamnés à quatre mois de prison avec sursis, sans inscription au casier judiciaire.

— Extraits de l'enquête de France Bleu

Victime
Genre
Homme
Age
29 ans
Blessures
Blessures à l'arcade sourcilière, les jambes, le dos, consécutives à des multiples coups de matraque télescopique
Matraque et tonfa

Cause

Matraque et tonfa 
Matraque et tonfa
81
victimes graves
recensées sur le site depuis mars 2019.
645
victimes
recensées sur le site depuis mars 2019.
44%
frappées à la tête
parmi les victimes recensées.
La frappe de la tête par matraque ou tonfa est normalement une pratique illégale. 33% des victimes ont nécessité une prise en charge médicale.

Cause

Irrespect, insultes et menaces 
Irrespect, insultes et menaces
374
faits recensés sur le site depuis mars 2019.

Contexte

Violences policières quotidiennes 
Violences policières quotidiennes
AMIENS
Contexte
Date
25 novembre 2022
Ville
Amiens
Lieu
Commissariat d'Amiens
Heure
23:00
Juridique
Problèmes
Violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique (condamnation).
« Arrête-toi ou je te défonce »
Auteurs / Impliqués
Poursuites
  • 26 Novembre 2022
    Dépôt de plainte à l'IGPN
  • 17 Janvier 2024
    Condamnation à quatre mois de prison avec sursis pour violences volontaires par dépositaire de l'autorité publique par le tribunal d'Amiens
Signalement
ID Unique
6873
Statut
Vérifié
Doublons
Unique
Mise à jour
17 janvier 2024

582
Victimes graves recensées ayant nécessité une prise en charge médicale ou préservé des séquelles, plus de 1 victime sur 10.
Victimes graves 
6 092
Victimes et faits recensés de violences et d'abus policiers recensés depuis 2018 en France.
Signalements récents 
5 646
Lieux de vie informels expulsés par les forces de l'ordre depuis 2018 en France.
27 500
Victimes estimées de violences policières pour les seules manifestations Gilets Jaunes et Retraites.